L’étiquette « Témoin d’effraction »

La falsification de médicaments n’est pas en soi un phénomène récent. Pourtant, l’ampleur du trafic a atteint, depuis une décennie, un seuil d’alerte particulièrement inquiétant : la prolifération de faux médicaments menace désormais la santé de centaines de milliers de patients sur les cinq continents. La directive européenne 2011/62/UE a pour but d’enrailler ce phénomène en réduisant la circulation de « médicaments falsifiés ». Elle impose ainsi l’utilisation de témoin d’effraction sur l’emballage permettant de constater si l’emballage a été ouvert ou non. Arjo Solutions propose des étiquettes « témoin d’effraction » (étiquette transparente ou semi-transparente avec effet VOID, ultra-destructible, prédécoupée…) pour l’industrie pharmaceutique qui en cas de manipulation montre une preuve irréversible de première ouverture.

Ces étiquettes de sécurité peuvent également intégrer des fonctions d’authentification de plusieurs niveaux en fonction du public destiné à contrôler l’authenticité des médicaments (encres de sécurité invisibles, marqueurs chimiques, micro-texte). Ces étiquettes ainsi apposées sur les rabats des étuis carton permettent l’authenticité et l’intégrité d’un médicament et le protège contre l’effraction.

Pour plus d’informations : Témoin d’effraction

Etiquette témoin d'effraction

Étiquettes d’inviolabilité apposées sur les rabats  des étuis carton