Industrie pharmaceutique – La lutte contre la contrefaçon et le commerce illicite.

200 milliards de dollars, c’est le montant que représente le trafic de faux médicaments, soit 20% du marché mondial…

Article Arjo Solutions Emballage digest

 

« Si les solutions anti-contrefaçon à base d’encres et d’étiquettes de sécurité sont populaires, reste à gérer pour les laboratoires le problème de la traçabilité de ces matières et de la sécurité de leur approvisionnement. Un état de fait qui les pousse à privilégier les solutions digitales appliquées directement sur les lignes de production, selon Camille Diss chez Arjo Solutions qui a développé Adfirmia™ , une solution mobile d’authentification par smartphone basée sur la biométrie de la matière. «Chaque emballage est unique de par la disposition aléatoire des fibres de carton, explique-t-elle. Sur la ligne de production, une caméra optique capture cette empreinte. Avec notre algorithme propriétaire, on vient en tirer une empreinte digitale à laquelle on associe des données (nom, lot, date d’expiration…)».

C’est la sécurisation de la chaîne logistique qui est en jeu, au delà de la possibilité d’utiliser un smartphone pour démultiplier la vérification et l’interaction auprès des inspecteurs et des consommateurs, auxquels on peut aussi adresser des messages particuliers (alerte, rapport). Chaque marque est libre de développer son propre système sur le blister ou l’emballage secondaire, principalement l’étui carton. La technique n’est pas invasive et ne demande pas de changement du processus de production.

Une nouvelle étape a été franchie fin 2019 pour industrialiser la solution au travers de partenariats avec Cognex (vision) et Germark (machiniste). »